Le troisième siège

Hola les gaaaars,

Ca fait mille ans ! La dernière fois je suis venue vous annoncer mon big projet (voir article précédent si vous avez loupé le scoop ! ) (j’ai failli écrire « looper le scoup » mais je suis vraiment fatiguée).

Et bien le projet suit toujours son cours et je vous prépare d’ailleurs un article de folie pour vous raconter tout ça plus en détail ! Quand je dis que « je vous prépare », attention, cela veut dire que ça en est encore au stade de réflexion dans mon cerveau et que j’entamerai la rédaction très prochainement. Je prépare dans ma tête le fait de vous le préparer quoi.

Y a un autre truc que je prépare aussi en ce moment (dans ma tête, of course), c’est mon premier big big voyage très très loin. Je pars en Thaïlande, voilà. Évidemment, on a pris les billets aujourd’hui pour s’envoler dans 10 jours donc la vraie phase de préparation interviendra certainement une heure avant le départ à l’aéroport. Je suis si heureuse, les gars, vraiment. A la fois heureuse, à la fois anxieuse. Jamais pris l’avion aussi longtemps et le truc qui me stresse le plus pour le moment c’est de me retrouver assise pendant 12h à côté d’un type qui mange un chewing gum. Ou qui retire ses chaussures parce qu’il pue des pieds. Ou pire, assise à côté d’un enfant ! Alors oui Patrick sera là hein ( Comment on le renomme pour la Thaïlande ? Patrikos pour la Crète, Patrizio pour l’Italie, Pad Trïk pour la Thaïlande ? ) mais voilà, avec Patrick, on a un sujet d’embrouille par rapport à l’avion. Patrick estime que c’est à moi de prendre la place du milieu parce que je prends moins de place que lui. Donc j’ai juré fidélité dans ma tête à cet homme pour toute ma vie et voilà que je me retrouve jusqu’à la fin de mes jours à devoir partager mon accoudoir avec un inconnu dans l’avion. Sérieux ? De quel droit ? Parce que je ne porte pas de caleçon avec des flamants roses, que je bois pas de Ricard et que je mets pas de gel dans les cheveux, je vais devoir subir un sort infâme jusqu’à la fin de mes jours ? POUR INFO, JE PORTAIS DU GEL EN 2003 HEIN. Fixation extra forte, je me faisais une queue de cheval avec les chouchous avec plein de poils là et je faisais dépasser deux mèches trop stylées devant que je plaquais avec du gel.

Voilà, vous en pensez quoi de cette histoire de siège d’avion ? Rien ? Vous vous en foutez ? Vous avez une stratégie à me conseiller ? A part acheter un billet pour le troisième siège, ça va les riches hein ! Ce qui va surtout se passer c’est que Patrick va se retrouver malencontreusement avec trois Lexomil dans son Ricard avant le décollage et qu’il va finir dans la soute entre un épagneul, un berger allemand et une valise Samsonite. Merci, aurevoir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *