Safari dans le désert

Les gars, hola !

Me voici de retour après une éternité. Une éternité qui fut encore plus éternelle que d’autres éternités. Mais là les gars ça va envoyer du lourd, je vous cache pas que j’en ai sous le coude. Looks, voyages, déblatérations futiles : je vous concocte plein de petites choses, j’ai juste un problème de timing. C’est-à-dire que j’ai commencé mon article sur la Crète depuis un mois mais je n’arrive pas à trouver le temps de le terminer, j’ai shooté un look mais je voulais d’abord poster mon article sur le safari dans le désert, bref, on est face à un gros problème d’organisation les gars. De plus, je ne voudrais pas lancer un teaser mais je suis sur un big BIG projet, dont je pourrais vous parler plus longuement d’ici peu de temps… SUSPENS !!!!

Bref, le but de l’article du jour, c’était de vous poster ma toute première vidéo, YOUPI ! Pour me lancer dans le 7ème art, j’ai décidé d‘immortaliser une soirée dans le désert lors de mon voyage à Dubai fin mai. Au départ, je voulais faire une vidéo sur tout mon séjour mais je sais pas, j’ai eu peur, je me suis dit que j’allais jamais réussir à faire quelque chose de bien, que j’allais être nulle au montage, que çi, que ça, bref, en mode #zeroconfiance, alors qu’au final, BREAKING NEWS : le montage vidéo avec iMovie, un enfant de cinq ans peut le faire. Donc je vous cache pas que là je développe une immense passion pour les vidéos et que j’en profite par la même occasion pour lancer officiellement une vraie rubrique « Voyages » sur le blog. Ca faisait un moment que cette envie me trottait dans la tête sauf que bon, je voyageais pas, donc forcément, c’était pas pratique. J’avais bien essayé de vous interpeller avec mes excursions passionnantes dans le Cantal mais bizarrement, le hashtag #saintmartindevalmeroux ou #aurillac2017 n’avait pas pris à la hauteur de mes espérances. 2018 est une année placée sous le signe du voyage, sous le signe de « J’ai cru que j’étais milliardaire à organiser autant de voyages« , sous le signe de « Euh calmos meuf y a que 5 semaines de vacances par an hein« . Vous découvrirez donc en fin d’article ma toute première vidéo, alors on est indulgent les gars hein ! C’est ma première vidéo donc forcément comme toutes les premières fois, ça laisse pas forcément de souvenir de plaisir incommensurable mais ça ouvre la porte à d’autres fenêtres. Ca laisse une marge de progression !

La vidéo a été tournée et montée en mode « Waoh le safari dans le désert c’est tellement SWAG !« . En réalité, oui, c’était vraiment une superbe expérience mais j’ai quand même quelques petits bémols à émettre. Concrètement, je pense que c’est à faire une fois. Voilà, je le referais pas forcément, mais je suis très contente de l’avoir fait. C’est un peu l’activité attrape-touristes par excellence mais bon, que voulez-vous, tout le monde ne connait pas la carte du désert par coeur pour louer un 4X4, aller se perdre en solo dans les dunes et rejoindre une tribu de touaregs qui font cuire du chameau au feu de bois. D’ailleurs, le bois dans le désert les gars, pas évident hein… Donc forcément, si tu veux aller dans le désert, tu bookes un safari spécial niquage de touristes et puis t’es content. Comment ça se déroule, en gros ? Voici, voilà.

Safari dans le désert à Dubai

*Un chauffeur vient nous récupérer juste devant notre hôtel. Prévoyez un petit gilet hein parce que la clim est réglée sur à peu près -5°C. Du coup dans ta tête tu sais plus trop si tu vas au Pôle Nord ou dans le désert, mais bon. Pour notre safari, nous devions récupérer deux autres touristes sur le chemin avant de partir vers le middle of nowhere.

*Avant d’arriver dans le désert, petite escale imposée de 30 minutes : boutiques de souvenirs, quad, chameau… Tout est fait pour que tu casques, évidemment. C’est quand même bête d’être dans le désert et ne pas faire de quad. Puis, tiens, on s’arrête 30 minutes et le tour de quad dure vingt minutes…PRATIQUE ! Bon, je râle pas trop, personne ne nous a obligées à faire du quad hein. Bon, si, presque : j’ai juste demandé le tarif et comme c’était trop cher, ensuite, un mec nous a suivi pendant quinze minutes jusqu’à ce qu’on accepte en négociant le prix.

*C’est parti pour le milieu du désert. Conduite sportive à travers les dunes, ça secoue sévère, on adore, juste un peu peur de rendre le Sprite récemment bu sur la banquette flambant neuve mais bon, on gère. On s’arrête en plein milieu du désert pour profiter de la vue. C’est chouette, il n y a rien à acheter, on peut juste profiter, ça, ça n’a pas de prix. Le désert, tout cet espace, tout cet infini, tout ce silence… aurais-je découvert une nouvelle vocation dans ma vie ???

*Prochaine destination : le camp, où nous devons passer la soirée. Très chouette ambiance mais là j’avoue que la suite m’a mis les nerfs à rude épreuve. Je sais que les gars sont là pour gagner de l’argent hein mais à partir du moment où tu paies un safari où tout est sensé être inclus, c’est agaçant de se retrouver sur place au pied du mur… Le safari comprend le repas, certes, mais notre chauffeur nous explique qu’en gros, le buffet est servi à 19H30 et qu’on repart à 20h. Comme il y a du monde, il faut faire la queue et donc, on aura pas le temps de manger. Si on veut manger tranquillement, il faut payer la zone « VIP » où on vient nous servir à table. Donc en gros, si tu veux pas crever de faim au milieu du désert et passer à côté du dîner que tu as déjà payé en fait, ba t’es obligé de payer à nouveau. Et là, tout est à peu près pareil. Toutes les activités gratuites sont en réalité du foutage de gueule : le tour de chameau, c’est gratuit, mais t’as pas le droit de demander à quelqu’un de te prendre en photo, si tu veux une photo, tu paies. Le henné, c’est gratuit, mais la meuf te fait un truc immonde en une seconde trente sans même te dire bonjour ni même te regarder. Des petits détails un peu énervants sur le moment mais qu’on oublie finalement, je dois avouer que le dîner était délicieux et que se retrouver en plein milieu du désert, ça a quand même un côté kiffant. Puis moi de manière générale hein, tu me fous de la bouffe sous le nez, j’oublierais même qu’on vient de me couper un pied… La manière de procéder pour nous faire sortir notre portefeuille toutes les deux minutes…ba c’est agaçant, surtout que bon, j’ai zéro patience hein…mais voilà, faut s’adapter, on s’y fait, j’imagine… La prochaine fois je serais prévenue et j’imagine que je le prendrais mieux. Après tout, c’est les vacances, no streeeeess !! C’est ce que j’ai fini par me dire et au final j’en garde des bons souvenirs. Et un bon gros nouveau bourrelet sur le ventre.

BISOUS ♥

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *