I have a dream

Holaaaaaaaa les gars,

On est encore en août quand j’écris cet article mais on sera déjà en septembre quand je le posterai. Ou peut-être même en octobre si je fais vraiment ma feignasse. ET SEPTEMBRE LES GARS, C’EST L’HEURE DU BILAN. Septembre, c’est la rentrée, septembre, c’est faire les courses de rentrée avec Papa-Maman et acheter des stylos, des effaceurs, des rapporteurs, des compas, une trousse neuve, pour me retrouver deux semaines après avec un morceau de crayon papier rescapé et une trousse complètement taguée au blanco de « Big bisous bien baveux belle brune » (NE ME JUGEZ PAS). Et putain, Papa, Maman, est ce que cette année je pourrais avoir un agenda Diddle ? POUR QUE TU COLLES DES PHOTOS DE TES MONSTRES DESSUS ON VA PAS DEPENSER 56 FRANCS HEIN (Les monstres -> Slipknot, Marilyn Manson, Korn…) Et bien vous savez quoi, écoutez-moi bien, je vous regarde droit dans les yeux, je vous le dis : on est en 2017, j’ai jamais eu d’agenda Diddle, et ba je vais prendre une revanche sur la vie et je vais m’en acheter un. Comme ça, sur un coup de tête !!

Bref, ce que je voulais vous raconter ici c’est que bon, on est en septembre, c’est le mois des projets. Le mois de « A quelle lubie saugrenue qui va encore me ruiner vais-je bien pouvoir consacrer mon année ? » Parce que oui, moi, je me nourris de projets, de lubies (bon, de curly aussi…) j’aime entreprendre, j’aime relever des défis, je ne peux pas me satisfaire de me dire « Bon cette année attention hein tu te lances et tu achètes des nouveaux rideaux pour ton salon ». Non moi j’ai besoin de vibrer un peu (non je ne suis pas en train de vous dire que j’aimerais qu’on m’achète un vibromasseur, n’ayez pas l’esprit tordu svp, il y a des enfants qui me lisent) (et mes parents…)(Maman ??) et pourtant, mon plus grand rêve, c’est quelque chose de tout simple. Alors oui j’ai des rêves démesurés aussi. Des rêves d’aller sur la Lune, d’aller vivre six mois avec des ours polaires dans le cercle polaire, d’acheter une île déserte et de construire un village pour vivre avec tous mes amis (oui ça s’appelle Les Sims en Vacances, oui…), mais ça putain c’est des rêves à la con qui demandent juste de l’argent en fait. De l’argent. C’est naz des rêves faits d’argent. Je préfère les rêves faits d’or, moi. Moi mon rêve, depuis toujours, c’est d’écrire un livre et de le faire publier. Ou peut-être même pas le publier, en fait. Je sais pas. J’aimerais écrire un livre et que des gens me disent « J’ai lu ton livre, il m’a touchée ». VOILA MON REVE C’EST DE TOUCHER LES GENS OK ! (cette phrase hors contexte pourrait me faire passer pour une péripatéticienne désespérée, j’en suis consciente…) Je sais pas pourquoi ça m’obsède à ce point-là mais plus le temps passe et plus je me dis «Mais putain c’est quand même pas compliqué d’écrire un livre sérieux, sors toi les doigts du cul » Mais j’arrive pas à m’y mettre. Pour deux raisons. Premièrement, j’adore écrire, j’aimerais faire que ça de mes jours, de mes nuits, mais je ne sais pas me cadrer, vous qui me lisez vous savez que je pars dans tous les sens et que je raconte n’importe quoi. Ecrire un livre avec un début, un milieu, une fin, une cohérence dans l’histoire etc je ne sais pas faire. Et puis deuxièmement, je me dis que si je réalise mon rêve, ba j’aurais plus de rêve après. Et ça, ça me chagrine un peu. Les rêves quand ils sont réalisés ils deviennent quoi ? Ils vont au paradis des rêves ? Donc du coup, voilà, cette histoire de rêve qui s’en va, ça m’empêche de me lancer. C’est con hein ? Je sais pas si c’est con mais bon, c’est une excuse facile.

Bref, edit les gars, on est bien en septembre, je suis déjà revenue d’Ibiza, d’ailleurs, ce look a été shooté à Ibiza et je vous raconterai Ibiza dans un prochain article et QUOI QUOI QUOI ? J’ai pas le droit de dire Ibiza trois fois (AH TIENS 4) dans la même phrase ?

Besos chicooooos

Combi et shoes PULL & BEAR ♥

12 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *