Solidarité

HOLA LES GAAAAAAARS,

Vous allez bien? En ce lundi férié? Férié mais pas pour tout le monde… OUAIS MA GUEULE, moi je bossais aujourd’hui. Journée de solidarité. Comme si j’étais pas déjà assez solidaire et généreuse tout le reste de l’année, il faut que je le sois un lundi où il fait un soleil de folie… Sérieux les gars, je suis tout le temps solidaire, je suis tout le temps généreuse, vous voulez que je vous cite des exemples ? BA OK BA C EST PARTI (Bon cet article sera moins long que le précédent hein) (Non parce que visiblement y a des gens qui m’ont dit qu’il était trop long et qu’ils avaient pas pu aller jusqu’au bout) (EXCUSEZ MOI BIEN TSAIS) (Vous avez dit ça aussi à votre prof de français quand il fallait lire Germinal pendant les vacances d’été ?) (BREF)

Ouais j’ai été solidaire de ouf il y a dix ans quand ma meilleure amie s’est faite griller par son beau-père pour une grosse grosse connerie qu’on avait faite ensemble. Elle a été privée de sortie pour le nouvel an. Et comme je suis solidaire de dingue, ba je suis allée passer le nouvel an en tête à tête chez elle et j’ai renoncé à une soirée de folie (bon, ça c’est la version pour le beau-père) (la vraie version c’est qu’on s’est enfuies pendant la nuit pour aller à la soirée) (BREF). Je suis solidaire quand je laisse ma place aux femmes enceintes et aux personnes âgées dans le bus (mais quand j’ai vraiment trop la flemme je tourne la tête à 270°, je fais genre j’ai pas vu et j’attends que quelqu’un soit solidaire à ma place). J’ai été solidaire toute mon adolescence à descendre dans la rue faire des manifs sauf que je savais pas pourquoi je manifestais et ni avec qui j’étais solidaire, mais bref, j’étais solidaire quoi. Et puis, je suis pas seulement solidaire, je suis généreuse parfois aussi (OUI JUSTE PARFOIS) Quand il ne reste qu’une bière dans le frigo et que je la laisse à mes invités. Quand je reçois des cadeaux pour le blog et que je les offre aux gens que j’aime. Quand je dis « Gardez la monnaie » quand je prends un café dans un bar (Fonctionne aussi au bout de la dixième pinte de bières quand je hurle « METTEZ MOI UNE TOURNEE GENERALE »). Quand je partage mon parapluie pour au final avoir la moitié de mon corps trempé. Quand je mange des feuilles de salade pendant trois semaines pour pouvoir faire des cadeaux à tout le monde à Noël. Quand je partage mon morceau de poulet avec mon chat qui en a marre de manger des croquettes alors que si j’essaie de taper dans ses croquettes je me prends un coup de patte dans la gueule. BREF. Moi ma journée de solidarité c’est pas une fois dans l’année hein c’est chaque jour que Dieu fait. ALORS MESSIEURS DU GOUVERNEMENT, PENSEZ Y LA PROCHAINE FOIS. Merci.

Parenthèse refermée. A la base je voulais juste dire que je bossais aujourd’hui. Le reste n’était pas nécessaire. Je suis trop contente de vous présenter ce look, je l’ai shooté hier avec ma Clem, juste avant une fat crêpe-party, et j’avais trop hâte de vous montrer ces nouvelles chaussures d’amour de chez Bobbies. Vous constaterez que j’ai pris des risques de fou pour vous shooter ce look : m’asseoir par terre ET me retrouver pieds nus sur un sac plastique dans la rue pour vous faire une photo un peu conceptuelle des chaussures. J’espère que vous apprécierez mes efforts, et cet article, et ce look, ET JE VOUS FAIS DES BISOOOOOOUS.

2 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *